Empreinte sonore

Ma2f et l'empreinte sonore

Texte de Marc-André 2 Figueres

EMPREINTE ININTERROMPUE
TOTEM – EMPREINTE SONORE

Je rêvais d’être un artiste complet, à la fois peintre, plasticien, poète et musicien, d’approfondir tous les champs artistiques pour nourrir celui qui m’est propre. Trouver les liaisons, les symboles secrets, les correspondances d’un champ à l’autre.
Chaque fois, associer à l’élément précédent, un élément nouveau. Après l’image, le son.
Un son, comme le résultat d’un heurt, la vibration de l’air qui vient mourir au creux de l’oreille.
Envie également tenace de plonger toujours plus loin dans l’abstraction, pour décrire une vérité universelle, tout en restant toujours plus en phase avec le monde dans lequel je vis, toujours plus en diapason avec le moment présent.
Sampling : son emprunté qui, enregistré et transposé par ordinateur sur toutes les gammes, permet de recomposer une mélodie. Magie de l’électronique où tout se combine à partir d’éléments hors mécaniques.
Concept, idée particulière, personnelle, travail collectif pour le concrétiser.
Envie d’une œuvre abstraite mais vivante, intégrant, à la fois, le son et l’électronique.
Intégrer des éléments sonores dans la sculpture. Mélanger le plus moderne au plus ancien, le mobile et l’immobile, le variable et le permanent. Après la terre, la peau, le verre, trouver peut-être le moyen de faire parler la pierre. Pierre, élément pariétal, fossile par excellence. La légende de Prométhée évoque un rapport étroit entre l’âme et la pierre. Il existe des pierres réputées sonores. Rêve fou, absurde, d’une empreinte sonore, interactive, qui réagirait comme l’écho, empreinte vocale. Idée d’une lumière qui ne viendrait plus de l’extérieur mais de l’intérieur.
Idée d’une empreinte qui renvoie à soi-même, comme un écho de sa propre mémoire.
Reprendre, toujours et encore, la technique de l’ombre portée mais la fixer en un point particulier.
Amalgame de désirs épars, mais tous impérieux, qu’il va falloir combiner en une oeuvre synthétique. Après l’empreinte mobile ou immobile des boîtes icônes ou des fenêtres, explorer l’empreinte directe ou indirecte. Une empreinte à retardement. Investir des concepts nouveaux et aller au delà du projet, pour que la logique concept/réalisation soit ininterrompue.
Rêver une empreinte, magnétique, ponctuelle, à la fois, sonore et visuelle. Une empreinte ininterrompue.
Au départ, aucune idée nette, pré-établie de ce que j’allais entreprendre. Mais je ne peux créer qu’à l’image humaine. Ma première oeuvre électronique aura donc forme humaine.
Mythe commun où l’avenir rejoint le passé dans un présent immobile. Associer le présent en devenir à un passé originel, universel. Grâce à mon voisin potier, j’ai pu réaliser un totem en pierre, à l’image des menhirs préhistoriques.Distinguer la tête, lieu des évolutions les plus importantes, siège des empreintes les plus fortes, les plus graves, les plus sophistiquées.
Utiliser le principe de la télévision. Mettre dans un corps en pierre, une tête électronique.
Un téléviseur. Ecran qui soit proportionnel à la grandeur de la tête et qui détermine la hauteur du totem. Totem proportionnel à l’écran. Considérer le corps comme la carrosserie de l’âme, le chassis du téléviseur. Sur la pierre, graver le corps qui reçoit toutes les empreintes physiques.
Mais l’imprimer en fonction de la tête. Le téléviseur représente la tête, lieu d’empreintes les plus susceptibles d’être modifiées.
Résumer toutes les informations en une seule et la donner à voir par le biais d’un signal lumineux, symbole de tous les signaux à la fois.

Téléviseur et empreinte sonore

Totem Empreinte sonoreLe signal, empreinte de base, balaie l’écran sous forme d’un rayon mobile quand il y a projection, d’un point lumineux, dans le cas contraire. La lumière, venant de l’intérieur, s’affiche sur l’écran et se projette sur la transparence de la vitre. Intervention du son. Signal interactif. Système de répétition numérique. Enregistrement. Répétition. Effacement. Principe de l’écho.
Une voix parle. Le totem lui répond en ré-imprimant la voix.
Chaque pièce se présente, donc, comme un totem de section carrée (40 x 40 cm), d’une hauteur de 1,60 m. Totem réalisé en pierre dans laquelle est intégré, sur l’une des faces, un écran de télévision (18 x 25 cm) diffusant une ligne sinusoïde de couleur verte. L’écran étant relié à un système de répétition numérique séquentiel, la ligne oscille au bruit ambiant tandis que, simultanément, les sons enregistrés (5 périodes de 12 secondes) sont rediffusés par un haut parleur dissimulé. Double lecture. Lecture de l’empreinte sonore + lecture de l’empreinte visuelle. Oeuvre fonctionnant sur le principe du Nomadisme Circulaire. Nomadisme circulaire car le point de départ est aussi celui d’arrivée.
Une voix parle. Empreinte directe. Territoire Empreint. Le totem enregistre la voix. Fantôme capturé, électroniquement. Le totem renvoie l’écho de la voix. Empreinte indirecte. Emprunt de territoire. Tant que le répondeur redonne la voix, celle-ci ne meurt pas. Elle n’est pas morte mais elle n’existe déjà plus. Degré zéro.
Totem, objet physiquement inerte, qui peut acquérir certaines capacités ou vertus magiques. Le totem n’est pas une réponse à une sollicitation, une prière, une question mais un détournement de la question elle-même. Celle-ci, se trouvant chargée d’un poids émotionnel, peut prendre alors un sens métaphysique. Lire le totem comme un objet interactif.
Ne pas le prendre comme une simple sculpture mais comme un totem moderne, électronique, porteur de toutes les significations au niveau du symbole, du mystique et du sens social.
Totem qui renvoie à soi-même, juste à soi-même. Fonction de retour sur soi.
Plaisir rare de travailler la rudesse de la pierre et la précision de l’électronique.
Satisfaction d’inventer une image, ni figurative, ni abstraite, ni entièrement sculptée, ni peinte. Image pourtant lisible et chargée d’informations. Image personnalisée, à chaque fois identique, à chaque fois différente selon la personne qui lui parle. Tout le monde peut s’adresser à l’oeuvre et obtenir une réponse individuelle. Voix. Empreinte personnalisée. Ondulation de la courbe.
Empreinte physique où sont imprégnés les états d’âme de la personne qui parle.
Totem qui capte tout, à l’instar de Dieu. Dieu universel à qui chacun peut s’adresser, en particulier.Empreinte interactive.Réponse que l’on trouve soi même aux questions que l’on se pose.
Ubiquité. Don du totem.Répétition d’un élément sonore de départ. Idée de perpétuation. Idée de mémoire, clé de voûte de toute civilisation.

OUVRAGES DE REFERENCE

>> Commander en ligne

Le guide du moulageEyrolles, le moulage Empreintes et moulages
du corps humain
lien_eyrolles_corps
Créer ses moulesEyrolles, créer ses moules Techniques du latexTechniques du Latex