Le secret du clocher

Le secret du clocher

 

Pour le découvrir, invoquons les bonnes grâces d’un intercesseur efficace, le dieu Min, transformation d’Osiris par l’imaginaire des anciens Egyptiens, au cours de l’évolution de leurs mythes. Il fut représenté sur ses temples, doté d’un phallus en érection inhabituelle, qui lui valut son épithète de Min ithyphallique. Ce dieu était honoré au cours de certains rituels de renaissance. Chaque année au temps des moissons, les Egyptiens offraient leurs incantations à Min, dont ils attendaient en retour, non seulement l’assurance de bonnes récoltes, mais surtout la permanence de leur vigueur sexuelle.

Le clocher de Collioure, Nouveau Min par sa forme même, va se prêter à un rite. Guidés par le souvenir de l’ancien phare, nous reviendrons annuellement vers cette idole contemporaine, pour la toucher avec espoir… Mais à une condition : celle de croire intimement en ses pouvoirs de régénérescence, de vigueur retrouvée, de “résur-érection” du désir.

Pour en avoir fait lui-même l’expérience (paraît-il…) c’est le secret que nous livre MARC-ANDRÉ 2 FIGUERES.